Tentez de gagner 13 millions d’euros tout en préservant le patrimoine français

Le coup d’envoi du Loto du patrimoine organisé par Stéphane Bern a été donné le 3 septembre dernier. Mais en quoi cela consiste-t-il exactement ? Cette loterie a pour but de permettre de restaurer une centaine de monuments emblématiques en péril à travers la France.

Cette opération s’inspire d’un système existant déjà depuis plusieurs années en Grande-Bretagne. « Moi c’est surtout le jeu qui m’intéresse mais à vrai dire je joue tellement que j’ai déjà dû financer plusieurs châteaux. » Derrière ce trait d’humour se cache pourtant une part de vérité. En effet, depuis 25 ans, lorsque les Britanniques achètent un ticket de loto, 22 % sont reversés pour financer les arts, le patrimoine, le sport de haut niveau ou les oeuvres caritatives. 8 milliards d’euros ont ainsi été collectés pour 42 000 projets à travers le Royaume, parmi lesquels la verrière du British Museum, le Royal Albert Hall ou encore le site mythique et mystique de Stonehenge.

Le loto du patrimoine est une initiative inédite en France organisée par l’animateur et journaliste Stéphane Bern :

Le patrimoine est partout menacé en France. C’est une façon de remobiliser les Français. (…) C’est une goutte d’eau dans l’océan mais tout de même, c’est créer un élan citoyen autour de notre patrimoine.

Alors comment participer à ce Loto du patrimoine ?
Deux solutions s’offrent à vous :

Depuis le 3 septembre, vous pouvez acheter un ticket à gratter « Mission patrimoine » chez votre buraliste. Pour accéder à ce précieux sésame, il vous faudra débourser 15€. Si le prix de ce ticket peut sembler rédhibitoire, la FDJ explique qu’un ticket sur trois sera gagnant d’au moins 15 euros, ce qui est plus que la moyenne des jeux en vente en France (qui est d’environ un ticket gagnant sur quatre). Les gains peuvent atteindre jusqu’à 1,5 millions d’euros. 6 tickets sur les 12 millions imprimés permettent de remporter cette somme. 8 tickets permettent de gagner 150 000 euros et 20 autres correspondent à un lot de 15 000 euros.

En parallèle, vous pouvez également acheter une grille de loto pour 3 euros et tenter de gagner 13 millions d’euros. Un tirage exceptionnel sera organisé le 14 septembre, la veille du week-end des Journées du patrimoine.
Vous sentez-vous l’âme d’un Charlie prêt à remporter le fameux ticket d’or de Willy Wonka ?

10 à 15% de ces 15€ et 3€ vont effectivement revenir à la Fondation du patrimoine. La règlementation des jeux d’argent impose que 75% des sommes engagées reviennent aux gagnants. Et si on regardait plus précisément la décomposition du prix du ticket et de la grille :

Répartition du prix d’un ticket « Mission patrimoine »

Répartition du prix d’une grille Super Loto

La plupart des monuments aidés appartiennent à des collectivités locales qui n’ont plus les moyens de rénover. Selon le ministère de la Culture, ce loto devrait permettre de récolter 15 à 20 millions d’euros pour financer la rénovation de 270 sites historiques français.
Et quand il s’agit de sauvegarder le patrimoine français, Stéphane Bern parle avec son coeur :

Pour moi servir mon pays, c’est servir son patrimoine. C’est notre histoire, notre identité, nos racines, et surtout le patrimoine de nos régions, de nos territoires. La campagne est un trésor pour la France.

Alors que l’animateur promeut actuellement le Loto du patrimoine, il s’est également exprimé sur le projet de loi Elan (loi sur l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique), auquel il n’est pas favorable. Avec l’article 15, il suffira que des immeubles soient en ruine ou insalubres pour qu’ils puissent être rasés. Et sites patrimoniaux remarquables ou non, les feux verts ou interdictions des artchitectes bâtisseurs de France pourront être contournés par les Élus locaux et promoteurs.

Curabitur Aliquam elit. tempus sed leo elit. ut lectus Aenean quis, libero